"Inquiète depuis plusieurs années sur l’avenir de notre société et de notre planète, j’ai choisi de réduire mon activité de musicienne d’orchestre aux seuls projets qui ont du sens pour moi et de développer mon activité de professeur de basson afin de transmettre les valeurs que porte la pratique de la musique. Travailler moins pour gagner moins (et donc polluer moins indirectement), pour laisser du travail à ceux qui en manquent, et aussi pour m’impliquer davantage dans des associations qui me tiennent à coeur pour développer la culture en milieu rural, pour concevoir des projets artistiques ambitieux en milieu scolaire ;

enfin, avoir du temps pour me construire un mode de vie plus résilient. 

Mes convictions me conduisent à refuser de prendre l’avion même dans le cadre professionnel, et d’éviter au maximum tout transport en voiture en m’organisant au quotidien en train+vélo.

Mon épanouissement dans ces choix est peut être la meilleure façon à mon échelle d’influer sur une évolution de notre milieu…

Louise Lapierre