sensibiliser 

" Un monde d’après… humaniste, donc écologique et social. Comment fait-on cela sur un plan individuel ? Bien sûr les grands changements ne peuvent pas se faire sans l’appui de l'état et du politique, mais nous pouvons déjà faire beaucoup nous-même. Il s’agit de s’engager, nous artistes grâce à notre visibilité, à se motiver les uns les autres, à changer des habitudes ancrées et parfois inconscientes. En tant que personne publique de par notre fonction, notre rôle implique des responsabilités non pas seulement individuelles mais aussi collectives, face à la crise écologique que nous vivons. Pour ma part, j’essaye dorénavant de dire ce que je fais de juste pour la planète. Par exemple, dire dans une interview que je refuse tel concert aux Etats-Unis car je trouve déraisonnable de traverser l’atlantique pour un seul concert.    

Elsa Dreisig

"En cherchant à proposer une transmission différente de la musique de l’artiste au public [à travers le label Andiamo Productions], une relation peut être plus saine ; cela passe par un assainissement de toutes les étapes (pochette de disque recyclées sans plastique ni emballage, transports, déchets pendant les sessions d’enregistrement, partage  ...). Chaque pas dans ce sens sera aussi un pas vers le respect de la nature, et un pas vers un travail avec elle.

Sylvain Chiesa

"[...] Limitation des photocopies, récupération de papier brouillon, sensibilisation des enfants sur ces éléments concrets 

Perrine Delecour

"[...]Je pense qu'il est très important de contribuer à un nouvel imaginaire. Créer de nouveaux répertoires, de nouveaux rapports au public, qui intègrent nos questionnement. En tant qu'auteur-compositrice je cherche des formes de chanson qui alimenteraient la partie la plus résiliente de notre bulbe cérébral... Je me suis inspirée pour ça du maloya, musique post-traumatique, née pendant l'esclavage et la colonisation. L'art est résilient par essence, à condition qu'on ne le réduise pas à une matière scolaire ou académique, mais qu'on s'en serve concrètement comme d'un révélateur de nos interrogations présentes. Et vive le Collectif aussi pour se questionner!"

Marjolaine Karlin

"Privilégier et encourager mon entourage à utiliser des accessoires réutilisables ou recyclables dans les catering par exemple. Instaurer « réellement » le tri des déchets dans le conservatoire où je travaille. Sensibiliser les enfants a l'écologie (imprimer sur verso de feuilles déjà utilisées par exemple)"

Lola Lacome