"Je souhaiterais que la musicologie entame une réflexion sur le modèle des congrès et colloques internationaux au coût économique et environnemental parfois exorbitant : beaucoup d'entre nous sommes appelés régulièrement à franchir des milliers de kilomètres pour présenter une communication d'une demi-heure et échanger entre pairs, ou pour donner une conférence dans une université étrangère.

Ce modèle est-il pérenne ? Bien entendu, cette question concerne plus largement la vie scientifique à grande échelle.

 

La question doit se poser en ces termes : comment réinventer des modèles plus raisonnables, qui toutefois préservent l'émulation internationale, la nécessaire confrontation des travaux au plus haut niveau, les valeurs d'échange et d'excellence inhérentes à la recherche scientifique ? La période de confinement que nous venons de vivre montre, en la matière, que les espaces numériques ne peuvent totalement se substituer aux espaces physiques."

 

Emmanuel Reibel