"Vivant et menant mes activités artistiques depuis toujours entre territoires ruraux et zones urbaines, je suis convaincue que nous avons, artistes et musiciens, chacune et chacun, responsabilité d'agir là où nous sommes, en donnant du sens à nos actions artistiques et pédagogiques.

Auprès des élèves, je n'hésite pas à aborder avec eux ces questions et à les encourager à apporter leur propre réponse à travers des projets auxquels ils croient. A ceux qui s'orientent vers un avenir professionnel, une vision responsable et solidaire du métier peut être partagée avec eux par l'échange. J'ai remarqué à quel point ils ont un énorme bénéfice à prendre un peu de recul. Souvent cela leur permet de prendre confiance et d'élargir leur horizon. La sensibilisation au rôle et à la place de l'artiste est si importante.

Fondatrice et responsable d'un festival itinérant en zone rurale, c'est à cet endroit que je peux mettre en oeuvre quelques actions concrètes et partager des objectifs au sein de l'association : débats, conférences, rencontres avec les artistes, thématiques de concerts. Les vecteurs ne manquent pas.

La coopération sur des actions de sensibilisation avec des acteurs du territoire permettent des temps de sensibilisation des publics : Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement, Association pour la renaissance de Clédat (village abandonné), par exemple.

Par ailleurs, nous sommes engagés en tant qu'acteur, dans une étude sur l'impact social et environnemental de notre projet afin de le préciser pour l'améliorer. D'ailleurs, ce serait une idée de partager ce genre d'étude à plusieurs festivals.

Enfin tant que directrice artistique, j'impulse des résidences de création avec des compositeurs engagés, projets dans lesquels le thème de l'environnement est présent de façon intrinsèque. Souvent, ils trouvent leur sens dans le partage durant le processus de création : la démarche est celle d'une approche avec des volontaires, participants, jeunes musiciens.

Le festival est un lieu de médiation, et a fait le choix d'un site naturel et paisible - Le Carré du Fournil à Saint-Hilaire-Luc - pour y réaliser les rencontres public / artistes."

 

Nathalie Yéramian