"Mon engagement se traduit par de petits gestes (utilisation des transports en commun, gourde, peu de déchets et de plastique dans les tournées...) et surtout dans l'échange d'idées avec d'autres.

 

Les concerts lointains effectués en 2 jours et les vols nationaux me posent de plus en plus problème et je cherche à les éviter. Je souhaiterais une réflexion collective sur l’impact carbone de nos tournées, chercher des solutions peut-être en ralentissant l’activité internationale et en sélectionnant les transports moins polluants.

Je me tourne aussi vers des concerts et des événements musicaux ancrés dans la vie locale et sociale privilégiant des échanges avec un public plus diversifié.

Je fais partie d'une association engagée pour le climat dont l’un des projets était de planter des arbres. Nous étions en lien avec une école et de nombreuses actions autour de ce sujet étaient en train de prendre forme, mais sont restées en suspens dans la situation actuelle.

Malgré cette pause, les échanges autour de ce sujet étaient très riches, avec une multitude d’activités intéressantes autour de la nature et de la musique (confections de petits instruments en matériaux recyclés, imitation des bruits de la nature, percussions avec des éléments naturels, chants, concerts thématiques) pour sensibiliser les enfants et leur parents au climat à travers l'art."

 

Noémie Roubieu